Une des définitions les plus simples que l'on peut donner de l'épopée est que c'est un récit en vers (un poème) où les humains cohaibitent avec des dieux et dont le personnage principal est un héros qui doit surmonter de nombreux obstacles pour réussir sa quête.

L'épopée la plus ancienne qui nous soit arrivée est l'Epopée de Gilgamesh, oeuvre de Mésopotamie, du nom de son héros.

Après elle d'autres sont passées à la postérité : les deux textes homériques l'Iliade et l'Odyssée (VIIIe s) et l'Enéide de Virgile (Ie s).

 Homère (Ὁμερος) (probablement VIII e s av)

 images Les Grecs déjà ne savaient rien de certain sur cet "auteur". Même ses dates de naissance et de mort varient pouvant aller du XIIe s av au VII e. Ils se le représentaient comme un aède aveugle, pauvre et à la vie errante. Il aurait été enterré sur l'île d'IOs. 

Un débat existe depuis l'Antiquité sur l'existence d'un seul auteur ou de plusieurs pour ces deux épopées. Aujourd'hui encore cette querelle entre "séparatiste" et "unitariste" n'est pa réglée et l'hypothèse même d'un travail très collectif (un auteur par chant) est en vogue au XXe s. 

Les dernières découvertes et notamment avec les poésies orales yougoslaves tendent à conclure que ces poèmes sont le fruit d'une longue tradition orale de plusieurs siècles avec des vers répétitifs pour mieux se souvenir et qu'un poète les aurait retranscrits. 

Dans tous les cas, la figure d'Homère est mystérieuse et est passée à la postérité comme l'incarnation du poète pauvre et de l'inspiration (voir André Chénier, "l'Aveugle" par ex). 

 

 Virgile (Publius Vergilius Maro ( 70-19 av Jc)

51244569Virgile était d'origine gauloise. Les sources sont peu certaines sur son ascendance mais certaines prétendent que son père était un paysan enrichi suite à un mariage. Virgile reçoit une instruction poussée en Italie et il étudie la phiosophie et la rhétorique. Le domaine paternel est en partie redistribué aux vétérans des guerres civiles mais en compensation il obtient une propriété à Naples. Il compose alors les Bucoliques (vers -42) qui sont repérés par divers hommes influents dont Mécène, le conseiller d'Octave dans le domaine artistique. La rencontre avec Octave suivra rapidement. Il passe ensuite 7 ans à composer les Géorgiques qui sont publiées en -29 puis commence immédiatement après la rédaction d'une épopée nationale à la demande d'Octave devenu Auguste : l'Enéide. En 19 av J-C, il entreprend un voyage d'étude en Grèce, tombe malade pendant le retour et meut le 20 septembre 19 à Brindes. Il est enterré près de Naples et sa tombe devient l'objet d'un culte.

A sa mort, l'Enéide était inachevée et il avait chargé un ami de la brûler car il la jugeait imparfaite. Auguste ne respecta pas cette volonté et ordonna sa publication. 

Les trois épopées dont il est question sont donc des textes en vers. Chez Homère, le vers dominant, dans les trois oeuvres est l'hexamètre dactylique. 

L'Iliade et l'Odyssée sont chacune composée de 24 chants, découpage dû à des savants grecs qui correspond à la fois au nombre de lettres dans l'alphabet grec et à une idée d'harmonie (12 étant un nombre parfait pour eux). La langue homérique est bien du Grec mais on y remarque beaucoup de marques d dialectes comme le dorien ou l'ionien qui ont peu faire penser à l'existence de plusieurs auteurs mais ceci peut aussi être le reflet de l'ancienneté du texte à une époque où la langue grecque est encore mouvante. 

L'Iliade a pour cadre la guerre de Troie mais là n'est pas son sujet principal qui est en réalité la colère d'Achille. C'est pour cela que l'Iliade ne raconte pas les dix années de guerre mais un épisode houleux au cours de la dixième année et ne s'achève pas avec la mort du héros mais la fin de sa colère après la reddition du corps d'Hector aux Troyens. Le sac de Troie n'est pas raconté dans l'Iliade.  Les premiers mots de l'Iliade d'ailleurs annoncent bien le thème : 

Μῆνιν ἄειδε θεὰ Πηληϊάδεω Ἀχιλῆος
οὐλομένην, ἣ μυρί᾿ Ἀχαιοῖς ἄλγε᾿ ἔθηκε,
πολλὰς δ᾿ ἰφθίμους ψυχὰς Ἄϊδι προΐαψεν
ἡρώων, αὐτοὺς δὲ ἑλώρια τεῦχε κύνεσσιν
οἰωνοῖσί τε πᾶσι· Διὸς δ᾿ ἐτελείετο βουλή, 5
ἐξ οὗ δὴ τὰ πρῶτα διαστήτην ἐρίσαντε
Ἀτρεΐδης τε ἄναξ ἀνδρῶν καὶ δῖος Ἀχιλλεύς

 

Chante déesse la colère d'Achille, le fils de Pélée ; détestable colère, qui aux Achéens valut des souffrances sans nombre et jeta en pâture à Hadès tant d'âmes fières de héros, tandis que de ces héros mêmes elle faisait la proie des chiens et de tous les oiseaux du ciel - pour l'achèvement du dessein de Zeus. Pars du jour où une querelle tout d'abord divisa le fils d'Atrée, protecteur de son peuple, et le divin Achille. 

(trad Mazon. 1937)

007bis

L'Odyssée relate quant à elle le voyage de retour d'Ulysse après la guerre de Troie. Dans l'Iliade, Ulysse est présent et mentionné mais n'est pas un des héros principaux. Alors que dans l'Iliade, l'unité géographique est frappante,  dans l'Odyssée, les lieux se multiplient et des chants dépeignent même Ithaque en l'absence d'Ulysse. L'épopée se clôt après la restauration d'Ulysse sur son trône. Ulysse mène parfois le récit de ses avantures antérieures, c'est ainsi que nous apprenons le départ de Troie par exemple et la défaite des Troyens. Là encore, les premiers mots de l'oeuvre, qui commence par une adresse à la Muse, présentent le thème : 

Ἄνδρα μοι ἔννεπε, Μοῦσα, πολύτροπον, ὃς μάλα πολλὰ
πλάγχθη, ἐπεὶ Τροίης ἱερὸν πτολίεθρον ἔπερσε· 
πολλῶν δ' ἀνθρώπων ἴδεν ἄστεα καὶ νόον ἔγνω,
πολλὰ δ' ὅ γ' ἐν πόντῳ πάθεν ἄλγεα ὃν κατὰ θυμόν,
ἀρνύμενος ἥν τε ψυχὴν καὶ νόστον ἑταίρων.
 
Muse, chante ce héros, illustre par sa prudence, qui longtemps erra sur la terre après avoir détruit la ville sacrée de Troie, qui parcourut de populeuses cités, s'instruisit de leurs mœurs, et fut, sur les mers, en proie aux plus vives souffrances pour sauver ses jours et ramener ses compagnons dans leur patrie. 

(trad Mazon. 1937)

vasecyclope

Quand Virgile compose l'Enéide, il a le modèle homérique à l'esprit et la structure de l'Enéide est symétrique à celle des deux poèmes homériques mais en dimension réduite puisque l'oeuvre comporte 12 livres. Dans l'épopée latine aussi, les premiers vers exposent le thème de l'oeuvre : le départ d'Enée de Troie après la chute de la ville et son installation dans le Latium pour fonder Rome. 

 

ARMA VIRUMQUE CANO, TROJAE QUI PRIMUS AB ORIS

ITALIAM, FATO PROFUGUS, LAVINIAQUE VENIT

LITORA, MULTUM ILLE ET TERRIS JACTATUS ET ALTO

VI SUPERUM SAEVAE MEMOREM IUNONIS OB IRAM ;

MULTA QUOQUE ET BELLO PASSUS, DUM CONDERET URBEM,   5

INFERRETQUE DEOS LATIO, GENUS UNDE LATINUM,

ALBANI PATRES, ATQUE ALTAE MOENIA ROMAE ;

MUSA, MIHI CAUSAS MEMORA, QUO NUMINE LAESO,

QUIDVE DOLENS REGINA DEUM TOT VOLVERE CASUS

INSIGNEM PIETATE VIRUM, TOT ADIRE LABORES                          10

IMPULERIT, TANTAENE ANIMIS CAELESTIBUS IRAE ?

 

Je chante les combats et ce guerrier pieux
Qui, banni par le sort des champs de ses aïeux,
Et des bords phrygiens, conduit dans l'Ausonie,
Aborda le premier aux champs de Lavinie.
Errant en cent climats, triste jouet des flots,
Longtemps le sort cruel poursuivit ce héros,
Et servit de Junon la haine infatigable.
Que n'imagina point la dresse implacable,
Alors qu'il disputait à cent peuples fameux
Cet asile incertain tant promis à ses dieux,
Et préparait de loin la race ausonienne,
L'empire des Albains et la grandeur romaine !
Muse, raconte-moi ces grands événements ;
Dis pourquoi de Junon les fiers ressentiments,
Poursuivant en tous lieux le malheureux Enée,
Troublèrent si longtemps la haute destinée
D'un prince magnanime, humain, religieux :
Tant de fiel entre-t-il dans les âmes des dieux.

(trad de l'Abbé Delille 1834)

Enea.jpg

 

Quelques articles en liens 

http://expositions.bnf.fr/homere/arret/07.htm

pour le détail de la structure de l'Iliade et l'Odyssée :  https://www.arretetonchar.fr/resume-de-liliade-et-de-lodyssee/

pour le détail de la structure de l'Enéide : https://www.arretetonchar.fr/resume-de-leneide/

Sur ce site voir aussi l'article sur le voyage d'Enée : http://moveredocereplacere.fr/index.php/langues-et-cultures-de-l-antiquite/34-le-voyage-d-enee

Free website templates Joomlashine.com